Mise en lumière : Jodie JOLY, apprentie terrassière

Métier : Apprentie terrassière
Lieu de travail : Crissey (71)
Entrée chez ENGIE Ineo : 2017
Signe particulier : adore enfiler sa tenue de sapeur-pompier volontaire

 

Jodie Jolie ENGIE IneoQu’est-ce qui vous a menée chez ENGIE Ineo ?

Adolescente, je suis passée devant un chantier et la majorité de l’équipe était masculine. Je m’étais demandé pourquoi il n’y avait pas de femmes et cela m’avait intriguée ! Cette expérience a nourri ma curiosité naturelle et j’ai gardé l’envie de découvrir ce métier. Plus tard, j’ai cherché une entreprise qui me permette de préparer mon BEP et mon bac pro travaux publics en alternance et c’est ENGIE Ineo qui m’a répondu positivement. J’étais intéressée par la façon dont on organise les réseaux électriques et téléphoniques.

 

A quoi ressemblent vos journées sur les chantiers ?

Je suis chargée de l’enfouissement des réseaux, cela consiste tout d abord à creuser le sol avant d’y déposer des câbles, des gaines, des chambres télécom, des coffrets électriques, etc. Après vient le travail de remblaiement, avec différentes qualités de sable et de cailloux.

 

Qu’aimez-vous le plus dans ce métier ?

J’aime travailler en plein air et être tous les jours en contact direct avec la terre. J’apprécie aussi énormément la bonne ambiance qui règne dans l’équipe. C’est elle qui me motive.

 

Dans quel comportement encouragé par ENGIE vous reconnaissez-vous le plus ?

L’exigence. Quand je commence un travail, j’aime aller jusqu’au bout et faire en sorte que le résultat soit irréprochable. Je suis quelqu’un de persévérant et perfectionniste.

 

Depuis votre entrée chez ENGIE Ineo, de quoi êtes-vous la plus fière ?

Tout d’abord d’avoir réussi à m’intégrer dans mon équipe. Je suis aussi fière d’avoir compris comment fonctionnent les réseaux, grâce à l’accompagnement et aux conseils de ma hiérarchie. Pour finir, j’ai appris à lire les plans et maintenant je sais précisément pourquoi je dois faire telle ou telle action, tout a du sens !

 

Quelle est votre devise personnelle favorite ?

« Oser et foncer ». C’est tout moi. Je n’ai pas eu peur de me diriger vers les travaux publics et je voulais déjà être pompier à l’âge de 5 ans ! Aujourd’hui je suis sapeur-pompier volontaire et sais foncer quand il s’agit de venir en aide à ceux qui en ont besoin.