David FABRE, responsable développement chez ENGIE Ineo

Métier : responsable développement
Lieu de travail : La Défense (92)
Entrée chez ENGIE Ineo : 2006
Signe particulier : aime le travail en équipe, la compétition et les missions bien remplies

David fabre responsable développement engie ineo

Pourquoi avoir choisi ENGIE Ineo ?

J’avais déjà 8 ans d’expérience quand ENGIE Ineo m’a proposé de développer les contrats nationaux de maintenance multi-techniques et multi-sites. Cela m’a tout de suite plu parce que je restais dans mon domaine d’expertise, la maintenance, tout en l’étoffant.

 

Quelle est votre mission ?

J’interviens au sein d’une direction qui sert de support au développement des autres entités d’ENGIE Ineo et contribue à la réussite de leurs projets. Nous anticipons les innovations, facilitons les partenariats, assurons une veille technologique, partageons nos expertises, proposons des formations et de la méthodologie, etc.

 

Une facette de votre métier que vous aimez particulièrement ?

Je suis responsable du pôle éclairage public, avec pour rôle de pérenniser et développer cette activité au niveau national. Et comme le métier de l’éclairage public est aujourd’hui au centre de la politique de la ville, c’est vraiment passionnant.

 

Dans quel comportement encouragé par ENGIE vous reconnaissez-vous le plus ?

La bienveillance (Caring) ! Elle me caractérise aussi bien dans ma vie professionnelle que personnelle. Dans un métier de services comme le nôtre, si on ne fait pas attention aux autres, si on ne les écoute pas, on est tout simplement hors sujet.

 

Depuis votre entrée chez ENGIE Ineo, quelle est votre plus grande fierté ?

Celle d’être resté moi-même, c’est-à-dire toujours aussi motivé et impliqué. Quand j’arrive le matin, je ne sais jamais à quelle question je vais être confronté. Demain je peux intervenir dans une petite ville équipée de seulement quelques candélabres et après-demain à Paris où il y a 700 000 points lumineux. Il n’y a pas de routine et j’adore ça !

 

Votre devise préférée ?

J’en ai deux : « Aide-toi, le ciel t’aidera » (Jean de La Fontaine) et « Combats jusqu’au dernier soupir ». Autrement dit, il ne faut jamais lâcher !