Mise en lumière : Aïa FERRER, ingénieure méthodes chez ENGIE Ineo

Métier : ingénieure méthodes
Lieu de travail : Clichy (92)
Entrée chez ENGIE Ineo : 2016
Signe particulier : fortement investie dans le réseau YPN (Young Professionnal Network) d’ENGIE

visuel-aia-V2

Qu’est-ce qui vous a menée chez ENGIE Ineo ?

En sortant de mes études, je voulais travailler dans le secteur de l’énergie et étais très intéressée par l’aménagement des territoires et le développement durable des villes. ENGIE Ineo répondait donc parfaitement à mes souhaits.

 

Votre métier en quelques mots…

Mon objectif est de faciliter la vie des opérationnels en proposant des démarches concrètes et simples à mettre en place sur le terrain. Les bonnes pratiques instaurées sont ensuite partagées avec toutes les agences de ma direction déléguée. Récemment, sur un chantier de rénovation d’immeuble, nous avons par exemple proposé l’utilisation d’un nouveau lève-dalle qui facilite la manipulation des dalles de béton et donc le travail des ouvriers.

 

Dans quel comportement encouragé par ENGIE vous reconnaissez-vous le plus ?

Sans hésiter, je choisis l’attention (Caring). Mon travail consiste à comprendre les problématiques des opérationnels pour les aider à trouver des solutions qui allègent le stress généré sur certains chantiers. Il est donc indispensable que je sache les écouter !

 

Une satisfaction professionnelle à partager ?

Grâce aux méthodes que nous mettons en place, les opérationnels se sentent soutenus et nous gratifient de grands sourires et mercis en retour. C’est super valorisant.

 

Quelle est votre plus grande fierté ?

Avec une dizaine de jeunes du réseau YPN, nous avons lancé une étude sur la sobriété énergétique. Le projet a pris de l’ampleur et s’est transformé en un groupe de travail transversal au sein d’ENGIE. Travailler avec des gens motivés qui donnent de leur temps pour faire avancer une cause qui leur tient à cœur, c’est très enrichissant et donne encore plus envie de s’investir !

 

Votre devise favorite ?

« Persévérance, secret de tous les triomphes » (Victor Hugo), parce que c’est en se donnant et en poussant les sujets qu’on obtient des résultats.