• Suivre Sur Google+
  • Suivre Twitter
  • Suivre sur Youtube
  • Suivre sur Viadeo
  • Suivre sur Linkedin
  • Suivre les Flux RSS
23 juin ENGIE Ineo @ENGIE_IneoFR
RT @Paris2024: Bienvenue et merci à @ENGIEgroup qui rejoint #Paris2024 comme "Partenaire Officiel" du Comité de candidature ! #VenezPartage…
Actualités

​Une offre face aux cyber-risques

Développement des cyber-risques : une offre pour préserver les TPE et PME des conséquences des risques numériques

Generali lance une offre inédite avec ENGIE Ineo et Europ Assistance. Les TPE-PME représentent 77% des victimes d’attaques numériques en France.

Paris, le 26 avril 2017Generali Protection Numérique est une nouvelle offre proposant assistance, réparation et indemnisation aux TPE et PME exposées aux conséquences des cyber-risques. En cas d’incident numérique, l’entreprise couverte bénéficie des services coordonnés de Generali, d’Europ Assistance et d’ENGIE Ineo afin de rétablir son activité. Interlocuteur principal de l’entreprise, Europ Assistance prend en charge le dossier et accompagne le client tout au long de la gestion du sinistre. La réparation et la sécurisation du système informatique attaqué sont confiées à ENGIE Ineo, Generali indemnisant les conséquences matérielles du dommage (équipements, perte d’exploitation, …) ainsi que la responsabilité civile.

Le risque numérique, une menace encore trop sous-estimée par les TPE-PME
41% des TPE et PME touchées par un cyber-incident connaissent une baisse ou interruption de leur activité, révèle une récente enquête IFOP-Generali Les petites entreprises sont d’autant plus exposées aux cyber-risques qu’ils résultent d’actes informatiques malveillants, c’est-à-dire d’attaques, dont le risque est augmenté par l’imprudence humaine. Pourtant, seule une entreprise sur trois se dit consciente d’être exposée aux risques numériques. « La majorité de petites entreprises ne pensent pas être concernées, déclarent exercer une activité non ciblée, être dans une structure trop petite et bénéficier de protections fiables », explique Régis Lemarchand, membre du comité exécutif de Generali en charge du marché des entreprises. « Pourtant, l’analyse de la fréquence de leurs sauvegardes et les moyens de protection mis en place révèlent un niveau de protection limité. » Les petites et moyennes entreprises représentent d’ailleurs 77% des victimes d’attaques numériques en France.

Des conséquences lourdes pour les données et l’activité des entreprises
Du ransomware à l’espionnage informatique, du vol de données à l’installation insoupçonnée d’un logiciel malveillant, les incidents numériques sont à l’origine de nombreuses complications non seulement pour les entreprises touchées, mais aussi pour les partenaires, fournisseurs ou clients. « Les conséquences sont graves et multiples, pouvant aller jusqu’à l’arrêt prolongé de l’activité, voire même la disparition de l’entreprise. Frais d’expertise informatique et de reconstitution des données découlent fréquemment de ces incidents. Une atteinte à la réputation de l’entreprise peut aussi générer une perte de confiance des clients, très dommageable pour l’entreprise victime », explique Laurent Saint-Yves, responsable Cyber-sécurité d’ENGIE Ineo.

Generali Protection Numérique anticipe par ailleurs un besoin futur des TPE et PME, concernées par le nouveau cadre juridique européen qui entrera en application le 24 mai 2018. Renforçant l’obligation de notification, le règlement général sur la protection des données (RGPD) contraint les entreprises à informer dans un délai de 72 heures les autorités et les personnes physiques dont les données personnelles ont fait l’objet d’une violation. En cas de non-respect, les sanctions financières peuvent aller jusqu’à 4% du chiffre d’affaires annuel de l’entreprise ou 20 millions d’euros. Pourtant seules 17% des entreprises interrogées par l’IFOP et Generali déclarent avoir connaissance du RGPD.

Une offre simple et complète bâtie par Generali
Parmi les leaders de l’assurance, Generali prend en charge les dommages et pertes subis, notamment les frais d’expertise et de remédiation, les coûts liés à la reconstitution des données et aux notifications règlementaires mais aussi les pertes d’exploitation et les frais supplémentaires engendrés par l’incident. Les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile sont également couvertes, en inclusion de l’offre. Generali Protection Numérique inclut des services dédiés à la résolution des incidents, complétés d’une sécurité financière adaptée à la taille de l’entreprise (TPE-PME).
Les modalités de souscription à l’offre sont simples et rapides. Un formulaire d’une dizaine de questions permet de définir le niveau d’exposition de l’entreprise et d’apprécier les moyens de protection mis en place. Une sauvegarde, réalisée a minima de façon hebdomadaire, est nécessaire.

La réactivité garantie par Europ Assistance
Generali Protection Numérique s’appuie sur le savoir-faire et l’expérience d’Europ Assistance, qui prend en charge l’assistance immédiate 24h/24 et 7j/7 et le suivi des entreprises victimes de cyberattaques. « Nos équipes sont habituées à gérer les situations urgentes et complexes »,explique Béatrice Ogée, Directrice générale Europ Assistance France. « Les chargés d’assistance sont le point d’entrée unique pour toute entreprise victime d’un incident numérique. Ce sont eux qui mobilisent les experts informatiques d’ENGIE Ineo. Par la suite, un coordonnateur de crise Europ Assistance prend en charge le dossier et l’accompagnement humain de l’entreprise victime », poursuit-elle.

L’expertise numérique d’ENGIE Ineo, acteur majeur de la cybersécurité
Au sein de l’offre Generali Protection Numérique, ENGIE Ineo assure l’expertise technique liée à l’incident numérique. « Nos collaborateurs ont développé un savoir-faire reconnu dans les solutions liées à la transition énergétique et numérique », souligne Jean-Louis Marcucci, Directeur général adjoint d’ENGIE Ineo. « Depuis des années, nous intervenons sur des projets d’envergure dans le domaine de la sécurité et de la défense. » Les experts d’ENGIE Ineo établissent un diagnostic pour qualifier la nature de l’incident et vérifier le caractère cyber de l’attaque. Puis ils procèdent à l’investigation et collectent les preuves de l’attaque. Ils assurent enfin les prestations liées notamment à la restauration et la reconstitution des données. Les experts mobilisés sont en mesure de collaborer avec les équipes dédiées à l’informatique au sein des entreprises. La garantie temps d’intervention (GTI) pour prendre en charge techniquement le dossier est d’une heure. L’intervention des experts d’ENGIE Ineo permet donc de réduire fortement les conséquences d’un risque numérique avéré et assurer la reprise de l’activité dans les meilleures conditions.

« Generali Protection Numérique est parfaitement adaptée aux TPE, PME et TPI qui s’avèrent moins préparées que les grandes entreprises », conclut Bernard Duterque, Directeur de la souscription des risques spécialisés Generali. « En général, elles ne sont pas assurées en cas d’incidents numériques, face auxquels elles éprouvent le besoin d’une solution simple et d’une relation de proximité. Notre offre répond non seulement à ce besoin, mais aussi à celui d’une expertise provenant de professionnels de la cyber-sécurité », conclut-il.

Contact

Charlotte Pareja
Responsable Communication
charlotte.pareja@engie.com
06 07 43 04 44

  • ​​​​​
  • ​​​​​
  • ​​​​​